Section fondamentale


L’école fondamentale est constituée des sections maternelle et primaire.

L'enseignement maternel vise particulièrement à :
   développer la prise de conscience par l'enfant de ses potentialités propres et favoriser, à travers des activités créatrices, l'expression de soi ;
   développer la socialisation ;
   développer des apprentissages cognitifs, sociaux, affectifs et psychomoteurs ;
   déceler les difficultés et les handicaps des enfants et leur apporter les remédiations nécessaires

Au fondamental, l’apprentissage se construit principalement autour de situations de recherche, de défis, de questionnements, de situations-problèmes. Au travers de celles-ci nous développons :
   des démarches mentales qui permettent de fonder la formation de l’enfant ;
​   des manières d’apprendre qui lui permettent d’accéder à l’autonomie ;
   des attitudes relationnelles qui lui permettent de structurer sa personnalité.

Ces compétences plus transversales sont travaillées dans les différentes disciplines abordées.

En maternelle, un carnet de réussites permet de communiquer aux parents les progrès réalisés par l’enfant. Il est remis en janvier et en mai.

En primaire, trois bulletins par année permettent aux parents de suivre l’évolution de leur enfant. Ils évaluent les acquis scolaires proprement dits mais aussi l’attitude face aux apprentissages. Les résultats sont des indicateurs et ne conditionnent pas systématiquement la réussite ou l’échec de l’enfant. Apprendre se fait de manière cyclique et nécessite du temps. Ainsi l’erreur doit être considérée comme tremplin à l’apprentissage.

Les élèves parcourent leur scolarité de manière continue au sein du fondamental. Toutefois, certains enfants ont parfois besoin de plus de temps pour acquérir les compétences nécessaires. Ainsi, exceptionnellement, une année complémentaire peut être envisagée au sein d’une des deux étapes du fondamental.

A la fin de la 6e année primaire, les élèves passent les épreuves externes de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui permettent l’obtention du certificat d’études de base (CEB), nécessaire à la poursuite des études. Ces épreuves recouvrent 3 domaines : langue française, mathématiques et éveil (scientifique, historique et géographique). Pour satisfaire à celles-ci, l’élève devra obtenir une moyenne de 50% dans chaque domaine.